Le Massif hercynien (2/2):


Dans un climat plus chaud qu’aujourd’hui, à une latitude proche de l’équateur et sous des pluies trois fois plus importantes que la mousson indienne, le site de Vaulnaveys était d’une rare luxuriance. Alors que les terres de la Pangée étaient relativement sèches, voir désertiques au Nord de la chaîne centrale pangéenne, ses environs et les plaines en son sein étaient gorgées d’eau avec des niveaux de nappe phréatique très élevés, voir affleurantes. Cet intense climat arrachait également à la chaîne hercynienne de nombreux sédiments, sables, argiles et autres matériaux, qui venaient se mêler en contrebas aux plantes arrachées par les nombreuses tempêtes pour venir sombrer dans les profondes failles et crevasses provoquées par ce que l’on nomme l’Accident médian de Belledonne.

     
Retour